Coallia Donner les moyens de l'autonomie, meilleur chemin vers l'insertion

Accueil > Glossaire > I à K

I à K

A | B | C | D | E | F | G | H | I à K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U à Y | Z |

IGAS (INSPECTION GENERALE DES AFFAIRES SOCIALES)

ILLETRISME*

 Déf. : Etat de personnes de plus de 16 ans, ayant été scolarisées, et ne maîtrisant pas suffisamment l'écrit pour faire face aux exigences minimales requises dans leur vie professionnelle, sociale, culturelle et personnelle.

Ces personnes, alphabétisées dans le cadre de l'école, sont sorties du système scolaire en ayant peu ou mal acquis les savoirs premiers pour des raisons sociales, familiales ou fonctionnelles. Le recours à l'écrit n'est ni immédiat, ni spontané, ni facile et les personnes en question évitent ou appréhendent d'utiliser ce moyen d'expression et de communication.

Note : Ce terme ne doit pas être confondu avec le terme d'analphabétisme qui vise des personnes n'ayant jamais été scolarisées.

* Définition donnée par la Commission de terminologie et de néologie du domaine social du Ministère des Affaires Sociales - http://www.social.gouv.fr/htm/modedemploi/index.htm

IME (INSTITUT MEDICO-EDUCATIF)

IMP (INSTITUT MEDICO-PEDAGOGIQUE)

IMPRO (INSTITUT MEDICO-PROFESSIONNEL)

INADAPTATION*

 Déf : Incapacité ou difficulté d'accomplir une tâche ou encore d'assumer un rôle, tel que la société le prescrit et/ou l'attend. C'est donc un état général qui handicape l'être humain dans ses rapports avec les autres et avec la société.

Note : Le terme d'inadaptation est lié très tôt au champ de l'éducation spécialisée, mais il est de moins en moins utilisé. On lui préfère la notion de handicap plus large et plus universelle, ou encore celles de marginalité, de délinquance, voire d'exclusion plus à même chacune d'entres elles de préciser la nature des situations conduisant à l'inadaptation.

* Définition donnée par la Commission de terminologie et de néologie du domaine social du Ministère des Affaires Sociales - http://www.social.gouv.fr/htm/modedemploi/index.htm

INDICATEUR DE PERFORMANCE

 Résultat mathématique d'une opération d'analyse permettant de mesurer le degré d'efficacité d'une activité.

INED (INSTITUT NATIONAL D'ETUDES DEMOGRAPHIQUES)

INFRASTRUCTURES

 Ensemble des moyens (espace de travail, équipement, maintenance et service support, y compris logiciels) nécessaires à la réalisation des prestations de l'AFTAM.

INSEE (INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES)

INSERTION*

 Déf. : Processus qui conduit une personne à trouver une place reconnue dans la société.

Note : L’insertion peut prendre plusieurs figures : insertion professionnelle, sociale, globale. L'insertion professionnelle est la remise en contact avec le milieu de travail ou la réadaptation au marché du travail. L'insertion sociale concerne l’accompagnement social de la personne. L’insertion sociale globale désigne un ensemble d’actions d’accompagnement personnalisé visant un effet global d’interventions croisées (emploi, soins, logement, culture, éducation).

* Définition donnée par la Commission de terminologie et de néologie du domaine social du Ministère des Affaires Sociales - http://www.social.gouv.fr/htm/modedemploi/index.htm

INTEGRATION*

 Dom. : immigration, intégration, nationalité.
Déf. : Le terme d'intégration (généralement référé à la situation des immigrés installés de façon durable dans le pays d'accueil) désigne à la fois un processus et les politiques qui ont pour objet de faciliter sa mise en oeuvre.
Note : Le processus, inscrit dans la durée, est celui d'une participation effective de l'ensemble des personnes appelées à vivre en France à la construction d'une société rassemblée dans le respect de valeurs partagées (liberté des personnes, laïcité de la vie publique, solidarité) telles qu'elles s'expriment dans des droits égaux et des devoirs communs.
Mener une politique d'intégration, c'est définir et développer des actions tendant à maintenir la cohésion sociale au niveau local comme au plan national, de sorte que chacun puisse vivre paisiblement et normalement dans le respect des lois et l'exercice de ses droits et de ses devoirs. Ainsi conçue, une politique d'intégration ne concerne pas seulement les immigrés ; elle n'en doit pas moins prendre en compte les problèmes particuliers que peuvent poser certains d'entre eux.

* Définition donnée par la Commission de terminologie et de néologie du domaine social du Ministère des Affaires Sociales - http://www.social.gouv.fr/htm/modedemploi/index.htm

INTEGRATION (modèle d')*

 Dom. : immigration, intégration.
Déf. : Ensemble de traditions historiques et de pratiques politiques et administratives caractéristiques d'une politique d'accueil et d'intégration des immigrés dans une société donnée.
Note : Il est courant de voir opposer un modèle d'intégration des immigrés durablement installés "à la française", qui serait inspiré par une volonté d'assimilation (voir ce mot) à un modèle de type anglo-saxon (ou encore néerlandais) qui respecterait l'épanouissement d'un "multi-culturalisme" (voir cette expression). Une telle opposition paraît devenir de plus en plus artificielle, même si elle continue de nourrir beaucoup de discours sur l'immigration et l'intégration. D'une part en effet, l'histoire de l'immigration en France montre à l'évidence qu'aujourd'hui comme hier la grande majorité des migrants ont d'abord été "accueillis" dans des communautés culturelles d'origine qui leur ont permis de sauvegarder au moins pour un temps leur identité avant de leur permettre de négocier avec la société d'accueil une nouvelle appartenance. D'autre part, il apparaît bien que de nos jours les modèles d'intégration dits "multi-culturels"connaissent des dysfonctionnements plus ou moins graves (Pays-Bas, Canada, Australie). Dans le cas français comme dans les autres, ces crises des modèles d'intégration paraissent traduire un risque, réel ou supposé, "d'enclavement ethnique" de certaines communautés immigrées.

ISO (INTERNATIONAL STANDARD ORGANISATION)

 Système de normalisation international.

ITHAQUE (ITINERAIRE PERSONNALISE D'ACCES A LA QUALIFICATION)

J

K